Rétroflexion sur vêtements et exigences


vetements_highLa norme 20 471 norme émet également les exigences de couleurs des matières de base à l’état neuf, de rétro-réflexion à l’état neuf, et aux différents facteurs d’usures du vêtement tels que lavage, frottement, exposition à la lumière, …
Depuis le 1er octobre 2013, cette norme s’applique aux vêtements qui doivent être certifiés.
De fait on ne néglige pas un vêtement de haute visibilité tant dans le choix avant l’achat que dans l’utilisation et surtout important dans l’entretien du vêtement. En effet ce vêtement trop souvent banalisé dans le milieu professionnel, c’est un atout majeur de visibilité du personnel dans un environnement particulier.
 tableau_visibilité
Dans l’évaluation des risques pour le choix de la classe de vêtement, de la couleur et de la rétro-réflexion, vous devez tenir compte d’au moins les paramètres suivants :
Routes et autoroutes de la Région Wallonne : CLASSE 3 minimum pour les travailleurs, CLASSE 2 pour le contrôle de courte durée.
Port du vêtement : de nuit, de jour, les deux
Eclairage de nuit : influe le facteur de rendu fluorescent et de rétro-réflexion
Environnement : Nature et forêts, routes, industrie, chantier de bâtiment,chantier vaste de terrassement, …
Risques de trafic : vitesse du trafic influe sur le choix pour les travaux de nuit du type de matière rétro-réfléchissante en fonction de la distance que l’on souhaite que l’opérateur soit perçu lors qu’un phare, une lumière éclaire le matériel rétro-réfléchissant.
Intempéries : La pluie modifie la rétroflexion de la lumière sur les matières réfléchissantes.
Type de travail : contrôle, terrassement, manipulation, travail salissant, …
Type de véhicule : Des sociétés d’autoroutes équipent leur personnel avec un vêtement orange fluo alors que la couleur du véhicule est orange.
Dans différentes études menées par l’industrie de manufacture de vêtement à haute visibilité, certaines d’entre elles déterminent le port de vêtement bicolore permettant de répondre à l’évaluation des risques en fonction du milieu dans lequel le travailleur évolue.
Pour la coordination sécurité santé sur les chantiers temporaires ou mobiles, l’analyse de risque du coordinateur donnera le type de vêtement recommandé à porter sur le chantier.

Auteur article: E. Nivaille

( Sources: Afnor Normalisation – ISO 20471:2013 (fr) – Orafol – CNAC – NBN – Intersafe )

Les commentaires sont fermés.

Aller à la barre d’outils