Le rôle du coordinateur face à la signalisation.


signalisLe rôle du coordinateur face à la signalisation des chantiers temporaires ou mobiles.

Dans la phase projet, il est primordial, de coordonner les divers intervenants en voirie. En effet, le coordinateur par son analyse apportera un soutien de premier ordre quant aux impacts d’un chantier de voirie dans un environnement urbain comme rural. Le choix de la signalisation, bien que l’entrepreneur reste le maître de l’exécution, doit répondre à différents critères :

Route régionale, provinciale ou communale, dans chacun des cas la signalisation devra répondre aux exigences de l’arrêté ministériel du 07/05/1999 et aux exigences des autorités concernées en fonction de la catégorie de la route et du type de travaux à réaliser.

La perception de la signalisation qui sera influencée par des éléments tels que la distance, l’angle de vision, la clarté du message, le temps de lecture et la vitesse de déplacement. L’information transmise par les panneaux aux usagers de la route doit être comprise clairement et rapidement, de jour comme de nuit, par tous les usagers !

Type de travaux :

Réparation de surface, travaux en profondeur, travaux à proximité de voirie ayant un impact sur la mobilité de celle-ci, … (travaux de construction à front de voirie, installations de chantier sur le domaine public, …)

Les risques induits par les travaux sur l’environnement du chantier : chantier urbain, rural, en autoroute, travaux en hauteur, …

Travaux de nuit, de jour, …

Le coordinateur se posera les questions suivantes et la liste n’est pas exhaustive : durée des travaux ; type de trafic ; vitesse du trafic ; prise en considération des transports en commun, des piétons, cyclistes et cyclomoteur, personne à mobilité réduite ; proximité d’école, usine, surfaces commerciales, habitats, … ; temps d’exposition des travailleurs au trafic, …

Dans son analyse le coordinateur ressortira les éléments auxquels les attentions les plus adaptées seront retenues pour établir les plans de signalisations. A noter que ces plans sont une charge de l’entreprise, une fois les plans établis, ils recevront l’aval des autorités compétentes de gestion de la voirie, de la police et du coordinateur ainsi que du conseiller en prévention de ou des entreprises qui interviennent sur le chantier.

Dans la phase réalisation, le coordinateur sera attentif à la qualité de la signalisation mise en place, de l’entretien régulier et de l’adéquation avec l’évolution du chantier. Il sera également vigilant pour que la signalisation qui n’est plus utile soit masquée ou enlevée.

Une attention particulière devra être portée sur les zones de sécurité suffisamment large entre le trafic et la zone de travail.


Pour plus de renseignements et d’enseignements dans cette matière, il existe de bons outils cités ci-après donnant les sources de cet article et par conséquent les ouvrages à consulter pour l’établissement des recommandations des mesures de prévention adaptées découlant de l’analyse de risques.

Vous pouvez télécharger les notes diffusées lors de cours de coordinateur ou de conseiller en prévention.

Sources :

Moniteur Belge

OSDG1 02.33 (01)

Fiches de signalisation téléchargeable à l’adresse Internet :

http://routes.wallonie.be/entreprise/fiches/index.html

Cahier du CNAC téléchargeable à l’adresse Internet :

http://www.constructiv.be/~/media/Files/Shared/NAVB/Publicaties/NAVB%20Dossier/FR/CNAC%20dossier%2091.pdf

http://www.constructiv.be/~/media/Files/Shared/NAVB/Publicaties/NAVB%20Dossier/FR/CNAC%20dossier%2093.pdf

http://www.constructiv.be/~/media/Files/Shared/NAVB/Publicaties/NAVB%20Dossier/FR/CNAC%20dossier%20106.pdf

http://www.constructiv.be/~/media/Files/Shared/NAVB/Publicaties/NAVB%20Dossier/FR/CNAC%20dossier%20113.pdf

http://www.constructiv.be/~/media/Files/Shared/NAVB/Publicaties/NAVB%20Dossier/FR/CNAC%20dossier%20114.pdf

Aller à la barre d’outils