Taquet d’échelle


ta_newLes échafaudages sur taquets d’échelle sont interdits depuis 2004 pour l’utilisation de tâches à un poste de travail en hauteur. Cette interdiction peut toutefois faire objet d’une dérogation pour des travaux ne permettant pas l’utilisation d’un autre type d’équipement de travail pour travaux temporaires en hauteur.

Avant toute utilisation de cette « dérogation », une analyse des risques est obligatoire. Celle-ci devra déterminer  et identifier les mesures qui permettent de s’assurer un travail sans accident.

Celle-ci doit contenir

– une attestation du fabricant spécifiant que les échelles qu’il met sur le marché répondent aux contraintes thermiques et dynamiques auxquelles elles seront exposées lors du montage, démontage et utilisation sur taquets d’échelle.
-une note de calcul conformément aux normes de la série NBN 12811 et/ou 12810. Celle-ci doit être claire, précise, détaillée et compréhensible pour tous les utilisateurs. Elle devra être attesté par écrit par une personne pouvant démontrer qu’il dispose des connaissances nécessaires à la réalisation de ces calculs.
– les conditions ergonomiques en matière de montage et démontage sur taquets d’échelle, l’accès et la circulation au poste de travail seront respectées et expliquées également dans le document écrit.

– l’échafaudage, une fois monté devra faire l’objet d’une réception par une personne qui peut démontrer qu’il dispose des connaissance nécessaire à la réalisation de ces calculs (art 13 A.R du 31/08/2005)

– lorsque l’employeur qui utilise l’échafaudage est un autre employeur que celui qui le monte, démonte ou transforme, ce dernier transmet la notice d’instruction à l’employeur qui utilise cet échafaudage.

 

Aller à la barre d’outils